Etre-naturiste
Mot de passe perdu
M'inscrire gratuitement
Vous connecter
Mot de passe perdu M'inscrire gratuitement

FFN et VEGAN

Dernière réponse de loetbaRépondre
non connecté
contacter itinerantnat
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 16/12/2018
Messages : 2202
Mortagne-sur-Gironde Mortagne-sur-Gironde
Posté le : 29/06/2020 19H09
tu ne t'es pas assis sur la poêle, ce coup-ci j'espère !mort de rire
mort de riremort de rire ; eh non , cette fois ci , j'ai pu preparer dans une cuisine bien equipée ou je pouvais ouvrir le frigo sans me griller l'arriere trainmort de riremort de rire
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 13606
Bergerac Bergerac
Posté le : 29/06/2020 23H51
Si quelqu’un se comporte, se déclare végane, il doit penser la nature autrement en disant « attention les animaux de compagnie ne sont pas des animaux sauvages, mais domestiques ».
Il y a eu des animaux, des souches sauvages domestiquées qui sont aujourd’hui des produits culturels et PAS DES PRODUITS NATURELS.
Les chiens aujourd’hui n’ont rien à voir avec ce qu’était la souche originaire qui était plus ou moins un loup.
Donc on voit bien tout le travail que les hommes ont du faire pour sélectionner pendant des générations afin de passer du loup au chiwawa.
Les animaux de compagnie ne sont pas des animaux naturels mais des produits culturels.

Que fait-on alors quand on est végane ? En toute logique, on n’a pas d’animaux de compagnie, et c’est très bien. La personne vit en harmonie avec sa philosophie de la vie.
Mais alors que fait-on de ces animaux? On les remet dans la nature ? Il est clair qu’ils vont se faire tuer à plus ou moins brève échéance.
Pareil pour tous les autres animaux : veaux, vaches, cochons, couvées…en pâture aux renards, loups et autres prédateurs.
La nature se remplira d’une espèce de jungle où l’on aura des animaux dans un état de sauvagerie totale et pour le coup, on verrait l’humanité en péril.

Parce que les végétariens et plus précisément les véganes, le savent bien, ils sont obligés d’ajouter des complémenst alimentaires issus de la chimie. Où est le naturel ?

Donc on voit bien que les végétariens ne poussent pas assez loin leur réflexion, car pour être cohérent avec eux-mêmes ils devraient être véganes. Et si les véganes étaient cohérents quant à leur logique, ils verraient bien qu’une société végane n’est pas viable ; qu’elle signifierait la fin de l’humanité sur la planète.


non connecté
contacter retour432
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 17/02/2013
Messages : 1398
Paris 10ème arrdt Paris 10ème arrdt
Posté le : 30/06/2020 00H20
loetba a écrit :
Si quelqu’un se comporte, se déclare végane, il doit penser la nature autrement en disant « attention les animaux de compagnie ne sont pas des animaux sauvages, mais domestiques ».
Il y a eu des animaux, des souches sauvages domestiquées qui sont aujourd’hui des produits culturels et PAS DES PRODUITS NATURELS.
Les chiens aujourd’hui n’ont rien à voir avec ce qu’était la souche originaire qui était plus ou moins un loup.
Donc on voit bien tout le travail que les hommes ont du faire pour sélectionner pendant des générations afin de passer du loup au chiwawa.
Les animaux de compagnie ne sont pas des animaux naturels mais des produits culturels.

Que fait-on alors quand on est végane ? En toute logique, on n’a pas d’animaux de compagnie, et c’est très bien. La personne vit en harmonie avec sa philosophie de la vie.
Mais alors que fait-on de ces animaux? On les remet dans la nature ? Il est clair qu’ils vont se faire tuer à plus ou moins brève échéance.
Pareil pour tous les autres animaux : veaux, vaches, cochons, couvées…en pâture aux renards, loups et autres prédateurs.
La nature se remplira d’une espèce de jungle où l’on aura des animaux dans un état de sauvagerie totale et pour le coup, on verrait l’humanité en péril.

Parce que les végétariens et plus précisément les véganes, le savent bien, ils sont obligés d’ajouter des complémenst alimentaires issus de la chimie. Où est le naturel ?

Donc on voit bien que les végétariens ne poussent pas assez loin leur réflexion, car pour être cohérent avec eux-mêmes ils devraient être véganes. Et si les véganes étaient cohérents quant à leur logique, ils verraient bien qu’une société végane n’est pas viable ; qu’elle signifierait la fin de l’humanité sur la planète.


Oh mon Dieu !
Que ne faut-il pas lire comme conneries ...
Arrête de prendre les vegans pour des cons et renseigne toi.
non connecté
contacter DIDI2B
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 20/02/2008
Messages : 7189
Venzolasca Venzolasca
Posté le : 30/06/2020 07H39
Si, il y a autant d’animaux, c’est surtout que l’on insimine artificiellement pour l’industrie alimentaire.
Message edité le 30/06/2020 07H40
non connecté
contacter 777st777
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 25/06/2020
Messages : 16
Lorient Lorient
Posté le : 30/06/2020 08H47
loetba a écrit :
Si quelqu’un se comporte, se déclare végane, il doit penser la nature autrement en disant « attention les animaux de compagnie ne sont pas des animaux sauvages, mais domestiques ».
Il y a eu des animaux, des souches sauvages domestiquées qui sont aujourd’hui des produits culturels et PAS DES PRODUITS NATURELS.
Les chiens aujourd’hui n’ont rien à voir avec ce qu’était la souche originaire qui était plus ou moins un loup.
Donc on voit bien tout le travail que les hommes ont du faire pour sélectionner pendant des générations afin de passer du loup au chiwawa.
Les animaux de compagnie ne sont pas des animaux naturels mais des produits culturels.

Que fait-on alors quand on est végane ? En toute logique, on n’a pas d’animaux de compagnie, et c’est très bien. La personne vit en harmonie avec sa philosophie de la vie.
Mais alors que fait-on de ces animaux? On les remet dans la nature ? Il est clair qu’ils vont se faire tuer à plus ou moins brève échéance.
Pareil pour tous les autres animaux : veaux, vaches, cochons, couvées…en pâture aux renards, loups et autres prédateurs.
La nature se remplira d’une espèce de jungle où l’on aura des animaux dans un état de sauvagerie totale et pour le coup, on verrait l’humanité en péril.

Parce que les végétariens et plus précisément les véganes, le savent bien, ils sont obligés d’ajouter des complémenst alimentaires issus de la chimie. Où est le naturel ?

Donc on voit bien que les végétariens ne poussent pas assez loin leur réflexion, car pour être cohérent avec eux-mêmes ils devraient être véganes. Et si les véganes étaient cohérents quant à leur logique, ils verraient bien qu’une société végane n’est pas viable ; qu’elle signifierait la fin de l’humanité sur la planète.


Ça fait des milliers d'années que l'homme à des animaux domestiques et ça restera comme ça pendant encore un paquet d'année (https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-animaux-domestiques-etonnante-histoire-leurs-origines-39393/)

non connecté
contacter naturistem
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 09/04/2020
Messages : 65
Nantes Nantes
Posté le : 30/06/2020 12H52
quelquesoit vos idées sur le sujet, je remerçie à tous d'y participer.

pourrais je résumé en écrivant que la question mérite débat , et c'est tant mieux.
donc INFORMONS plutot que VALORISONS

la proposition 1.3 valorisation/formation à la cuisine végétarienne/vegan
pourrait etre
proposition 1.3présentation de differente cuisine végétarienne , vegan, paleo, flexi, etc
Message edité le 30/06/2020 13H49
non connecté
contacter 777st777
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 25/06/2020
Messages : 16
Lorient Lorient
Posté le : 30/06/2020 13H32
naturistem a écrit :
quelquesoit vos idées sur le sujet, je remerçie à tous d'y participer.

pourrais je résumé en écrivant que la question mérite débat , et c'est tant mieux.
donc INFORMONS plutot que VALORISONS
Je suis d'accord. Je trouve que c'est bien d'informer et les personnes choisissent de prendre ses informations ou non
non connecté
contacter Moustapoil
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/05/2009
Messages : 92880
Arcachon Arcachon
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 13606
Bergerac Bergerac
Posté le : 30/06/2020 18H32
En débattant avec ces personnes, on sent parfois chez certains véganes le sentiment qu’ils aiment d’autant plus les animaux, qu’ils détestent les hommes, les humains.

Je pense que la leçon de tout ça, c’est qu’il faut entretenir un nouveau rapport à l’alimentation carnée.
Entretenir un autre rapport aux animaux. Entretenir un autre rapport aux animaux de laboratoire, aux animaux de boucherie…
Je vous invite à lire le livre du philosophe australien Peter Singer : « Libération animale », paru en 1975.

Les véganes sont dans une position de principe. On a besoin de personnes qui défendent des principes. Ils sont dans l’éthique de conviction, la pure éthique de conviction sans soucis de l’éthique de responsabilité.

Moi, ce que je souhaiterai, c’est que les véganes pensent à égale mesure l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité.
Contrairement à ce que dit grossièrement Retour432, je ne prends pas les véganes pour des cons (ces propos lui appartiennent) , mais je trouve qu’ils ont une éthique de conviction formidable, mais l’éthique de responsabilité serait de les entendre dire « si notre programme était appliqué, dans sa pure logique, ça générerait tout ça ». « Est-ce possible ? Est-ce pensable ? Est-ce réalisable ? ». Adhérez vous à ce projet nihiliste qui serait au bout du compte celui d’un véganisme appliqué ?
Ou alors de prétendre rester sur la question des principes et être prêts à tuer des gens, à détruire des vitrines de charcuteries, de boucheries. Etre prêts à incendier des restaurants, des abattoirs !
Si ils pensent faire avancer leur cause, je ne suis pas certaine du résultat.

Mais en revanche, ils pourraient réfléchir sur ce que pourrait être l’application de ces principes, qui me semble être des principes intéressants.
Les principes véganes sont des principes intéressants. Mais pas par la violence, pas par l’incendie, pas par le bris de vitrines…pas par ces moyens là.

Je pense que l’esprit des végétariens est un peu dans l’air du temps et il faut en profiter. C’est une idée bien mieux portée qu’il y a 30 ans, où on estimait qu’un végétarien, c’était un personnage un peu déjanté, un peu bizarroïde.


non connecté
contacter retour432
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 17/02/2013
Messages : 1398
Paris 10ème arrdt Paris 10ème arrdt
Posté le : 30/06/2020 19H28
loetba a écrit :

Je pense que l’esprit des végétariens est un peu dans l’air du temps et il faut en profiter. C’est une idée bien mieux portée qu’il y a 30 ans, où on estimait qu’un végétarien, c’était un personnage un peu déjanté, un peu bizarroïde.


Arthur Schopenhauer :

« Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence ».
Message edité le 30/06/2020 19H29
non connecté
contacter laucatebis
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 20/08/2019
Messages : 799
Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand
Posté le : 30/06/2020 20H48
Actualité à suivre dans un instant sur France 2 :

Sur le front des animaux menacés

En 40 ans, 60% des animaux sauvages ont disparu selon un rapport WWF. C'est le cas du rhinocéros noir d'Afrique de l'Ouest, du dauphin d'eau douce de Chine ou encore de la grenouille Taughie. Le requin est lui aussi fortement menacé, victime de sa réputation de grand prédateur et surtout du trafic grandissant de ses ailerons en Amérique du Sud et en Espagne. Un peu partout dans le monde, des citoyens se mobilisent pour sauver ces espèces. Ainsi, les derniers macareux sont préservés sur une île bretonne interdite aux hommes. Au Cameroun, des policiers se battent pour préserver les derniers pangolins tandis qu'une militante française lutte contre la vente de compléments alimentaires contenant du requin.
Message edité le 30/06/2020 20H50
non connecté
contacter ivess
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 01/11/2014
Messages : 7740
Grenoble Grenoble
Posté le : 30/06/2020 21H01
Mais on ne les mange pas ceux là ! clin d'oeil
Encore à côté de la plaque ! mort de rire
non connecté
contacter laucatebis
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 20/08/2019
Messages : 799
Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand
Posté le : 30/06/2020 21H21
@ loetba:
A l'instant
Sur le front des animaux menacés

- Mammifères domestiques artificiel 96%
- Mammifères naturels, sauvage 4%
Message edité le 30/06/2020 21H22
non connecté
contacter laucatebis
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 20/08/2019
Messages : 799
Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand
Posté le : 30/06/2020 22H53
A suivre de suite sur France 2: Les damnés des ouvriers en abattoir

... une étude sur les souffrances psychiques des ouvriers en abattoir.
non connecté
contacter laucatebis
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 20/08/2019
Messages : 799
Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand
Posté le : 30/06/2020 23H28
Ces témoignages sont surprenants !
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 13606
Bergerac Bergerac
Posté le : 30/06/2020 23H29
Aujourd'hui ou maintenant, on a bien compris qu'un végétarien, après avoir était dans le passé taxé de paradoxe avec de fortes oppositions, est rabaissé au rang de banalité, est quelqu'un qui peut pratiquer les idées qui sont les siennes et que ça mérite du respect.
C'est une spiritualité qui a le mérite du respect.
Mais il y a un mais !
non connecté
contacter Moustapoil
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/05/2009
Messages : 92880
Arcachon Arcachon
Posté le : 30/06/2020 23H31
ivess a écrit :
Mais on ne les mange pas ceux là ! clin d'oeil
Encore à côté de la plaque ! mort de rire
Ben si, on en mange certains : l'émission a montré les espèces menacées de requins vendus en poissonnerie. Des quantités phénoménales... Et on a vu la préparation culinaire du pangolin au Cameroun, puis le repas d'un monsieur qui en mangeait dans un restau (après avoir bien sûr baissé son masque anti-covid... hummm ).
non connecté
contacter Corail2
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 01/04/2012
Messages : 26183
Wasquehal Wasquehal
Posté le : 01/07/2020 10H34
content Il pleut sur le Nord , c'est du bon temps pour se faire une belle assiette d'escargots clin d'oeil
non connecté
contacter DIDI2B
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 20/02/2008
Messages : 7189
Venzolasca Venzolasca
Posté le : 01/07/2020 11H23
Je commence un atelier de fromage végétaux.
Mission numéro 1, trouver du jus de choucroute pour l’utiliser en tant que ferment.
Pas facile de trouver ça, en Corse.mort de rire
non connecté
contacter Corail2
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 01/04/2012
Messages : 26183
Wasquehal Wasquehal
Posté le : 01/07/2020 11H34
DIDI2B a écrit :
Je commence un atelier de fromage végétaux.
Mission numéro 1, trouver du jus de choucroute pour l’utiliser en tant que ferment.
Pas facile de trouver ça, en Corse.mort de rire
Tu pourras me faire une bouture stp ?mort de rire
Dernière réponse de loetbaRépondre