Etre-naturiste
Mot de passe perdu
M'inscrire gratuitement
Vous connecter
Mot de passe perdu M'inscrire gratuitement

Le naturisme une quête de la complétude

Annonce du 02/07/2023
Pays : 🇫🇷 France
Département : Bouches du Rhône
Ville : Les Baux-de-Provence

Le naturisme, quête de la complétude.

Un retour à la Bible même s’il est contestable à l’avantage de donner un sens chronologique au récit. Que les premiers humains se soient nommés Adam et Ève nous importe peu, ce qui est certain c’est que l’enfant humain comme ceux de toutes les espèces nait nu et le reste aussi longtemps que l’environnement qui l’entoure le lui permet. Devenu adulte ce seront les conventions de la vie sociale qui façonneront ce qu’il convient de montrer ou de cacher pour organiser le vivre ensemble.
La peau qui sépare l’espace « Moi » de l’espace « non Moi » qui m’entoure est une frontière et une vitrine qui montre les émotions le désir ou le rejet.
Ceux qui pratiquent le massage connaissent bien cela ; il y a des peaux qui disent « oui » et d’autres qui disent « non » à la main qui les touche !
C’est bien évidement une stratégie sociale qui a fait couvrir progressivement et cacher les parties du corps les plus évidemment révélatrices du désir afin que le jardin secret ne soit pas un jardin public.
De la feuille de figuier à la burqa il y a une progression selon les cultures sur ce qui est acceptable de montrer comme surface de peau en direction de l’espace public pour révéler mon identité, mon âge, ma disponibilité, mon désir. C’est ainsi que lorsqu’on va dans une soirée dite « habillée » on met des tenus qui révèlent plus ses charmes que lorsque qu’on va au travail où l’on n’est pas censé faire des rencontres.
Le naturisme est une sorte de tentative de retour aux origines qui invite à retirer ces caches que les exigences culturelles ont progressivement imposées dans l’espace public. Tout le monde clame la liberté d’être soi-même dans une liberté qui parfois va jusqu’à abolir les limites qui garantissent cette liberté chérie.
Sans y prendre garde le balancier nous entraine vers des situations à l’inverse de cette liberté d’être simplement nu dans la nature avec les êtres que nous aimons nos enfants, nos parents. En parcourant tous ces albums certains ne contiennent que des collections d’organe génitaux. Dans les années 70 j’avais eu l’occasion de visiter les réserves du musée du Vatican, un pape particulièrement prude ou gourmet avait fait retirer tous les organes génitaux masculins des statues pour les remplacer par des feuilles de vignes en plâtre, les conservateurs de l’époque avaient pris soin de conserver tout cela soigneusement étiqueté dans des tiroirs, je regrette de ne pas avoir pu prendre une photo à la fois grotesque et obscène de toutes ces bites alignées séparées de leur corps d’origine. Ce mouvement naturiste qui n’a voulu libérer que le sexe crée à nouveau une exclusion des symboles des autres parties du corps.

Rappelons-nous les fonctions première de chaque partie : Les seins des biberons à 37°, le pénis et la vulve lieu d’évacuation de l’urine et lieu de procréation, quand aux fesses elles sont d’abord là pour le confort de l’assise, et l’anus est la sortie de l’égout intestinal.
Même si cela est important nous ne sommes pas que sexe et jouissance ce n’est pas parce qu’il était abusivement caché qu’il doit être l’étendard du mouvement naturiste.
On a ainsi créé des lieux prétendument naturistes qui sont des lieux de permissivité orientés pour le voyeurisme, le libertinage et l’échangisme où il n’est plus question de rencontrer la nature en famille.
L’esprit naturiste qui visait à retrouver la complétude du corps où chaque partie peut être vue comme étant respectable et sacrée se trouve à nouveau fragmenté comme si seul le champ sexuel était représentatif de l’ensemble de l’être.
On retrouve dans le mouvement naturiste une utopie d’un retour au Paradis terrestre. L’utopie est bonne quand elle oriente vers le meilleur. Mais ce « naturisme » qui recrée la fragmentation en ne montrant que les parties jadis cachées en ce centrant exclusivement sur le sexe nous entraîne vers une dictature qui risque d’être plus un enfer qu’un paradis.

François
Atelier de moulage du corps
13520 Les Baux de Pce.
© 2023

Contacter muzungu

Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

Me connecter ou M'inscrire