Etre-naturiste
Mot de passe perdu
M'inscrire gratuitement
Vous connecter
Mot de passe perdu M'inscrire gratuitement

Journée nationale des violences faites aux femmes

< 123 >
Dernière réponse de ivessRépondre
connecté
contacter nus-a-deux
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 22/06/2008
Messages : 1686
Versailles Versailles
Posté le : 26/11/2021 23H09
lola a écrit :
nus-a-deux a écrit :
Pas un problème d'éducation uniquement hélas, ces types sont des malades, on serait plutôt dans le domaine de la prévention.
Expliquer aux femmes que dès la première violence il faut fuir, un type violent récidivera. Le lendemain il va revenir avec un énorme bouquet de fleur mais il ne changera pas.
Et mettre en place les structures d'éloignement, on a vu que le bracelet anti-rapprochement marchait moyennement, souvent ces femmes sont financièrement dépendantes et n'ont nulle part où habiter (avec leurs enfants ceux-là il ne faut pas les oublier). On a bien ouvert une branche de la sécu consacrée à la dépendance qui concerne là des millions de personnes, cela serait sans-doute tout aussi utile et bien moins couteux d'ouvrir une branche "protection de la femme battue et de ses enfants" qui selon les cas financerait un revenu et/ou un logement. Et déchoir le père de la paternité en cas de violences répétées. Il est inutile, néfaste de laisser un père accéder aux enfants témoins des violences qu'il a infligé à leur mère.
Education des femmes : se prendre en main et comprendre que ça ne s'arrêtera pas, éducation des hommes j'y crois moins, c'est quand-même de l'ordre de l'intuition que l'on ne bat pas sa femme, que l'on ne doit pas la tuer si elle vous quitte etc ... Si l'on a pas compris ça, on relève de la psychiatrie.
La prévention elle passe dés l'enfance
Pour les femmes on est d'accord il faut que dès l'enfance elles comprennent que la violence existe et qu'il ne faut rien laisser passer.
Ma mère a oublié de me dire qu'il ne fallait pas taper les femmes et pourtant j'oublie souvent de frapper la mienne. Idem avec nos 4 fils, un manque dans leur éducation ou bien une case de vide mais à ma connaissance ils ne frappent pas leur femme.
non connecté
contacter neso
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 21/06/2020
Messages : 690
Verrières-le-Buisson Verrières-le-Buisson
Posté le : 27/11/2021 00H12
Heu, hum, ce ne serait pas plutôt:

"Journée contre les violences faites aux femmes"
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 15443
Bergerac Bergerac
Posté le : 27/11/2021 14H53
Lola a écrit :
Le carnage il commence souvent très tôt , que se soit pour les hommes ou les femmes violents
L'éducation doit commencer au berceau
La prévention commence dès l'enfance.


Voilà des mots vraiment sensés qui méritent plus d'attention.

Je ne suis pas freudienne, la chose est entendue mais il y a des idées chez Freud qui sont intéressantes.
Freud a certes, beaucoup emprunté à Nietzsche, sur l’inconscient à Schopenhauer. Cette question de pulsion de domination comme la pulsion de mort, de violence, il l’emprunte à Empedocle, philosophe pré-socratique.
Je crois qu’il y a chez les individus des pulsions de domination, des pulsions sadiques, des pulsion masochistes en plus grand nombre et des pulsions de violence chez chacun. Nous ne sommes pas indemnes en ce qui concerne cette drôle de façon de faire. C'est-à-dire jouir en infligeant de la souffrance, jouir en subissant la souffrance, jouir du pouvoir et de la domination sur autrui. Mais là où il y a des dominants, il y a des dominés.
C’est comme ça, il y a des individus qui sont constitués ainsi.
ON NE NAIT PAS COMME CA, ON LE DEVIENT. C'est ce qu'exprime différemment Lola.

Je lisais récemment un compte rendu d’un homme qui avait été l’amant de Yves Saint-Laurent avant de devenir l’amant de Pierre Bergé et qui racontait quel esclave sexuel il avait été du fait de la complexion masochiste de Yves Saint Laurent – il aimait se faire fouetter – et la complexion sadique de Pierre Bergé qui aimait humilier. Tout cela a l’air effrayant, comme les partouzes à Marrakech avec de jolis garçons !!!

Il se fait que la pulsion de domination et corollaires chez Freud est extrêmement intéressante parce qu’il y a un moment donné où les individus se constituent quand le cerveau est une « cire molle et vierge », quand on imprime un certain nombre de choses, et ceci dès l'enfance. C'est l'éducation, la prévention qu'évoque Lola.

Des travaux formidables comme ceux de Jean-Pierre Changeux sur l’homme neuronal qui montre effectivement qu’il y a un monde neuronal qui a priori n’est rien à son origine (encore que on sait que le système neuronal est déjà très imprégné à partir du moment où il surgit…une certaine hérédité) , mais l’intérêt pour ces affirmations de Lola est qu’il y a aussi la possibilité d’une ACQUISITION.

Il y a des enfants qui sont maltraités et qui vont avoir ce que Henri Laborit , penseur extrêmement important en neuro-biologie, appelait les faisceaux de récompense ou les faisceaux de punition. C’est-à-dire dans le cerveau, quand un enfant est récompensé, il y a dans le cerveau des substances qui sont sollicité avec des substances qui sont elles mêmes « joyeuses » . Effectivement, quand on repasse par ces mêmes endroits on reproduit la même chose.

Bien affectueusement, Lø


connecté
contacter jenesaisplus
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 19/03/2011
Messages : 2084
Survilliers Survilliers
Posté le : 27/11/2021 17H45
Bonjour Madame .
L'exemple que vous avez choisi n'a rien en commun avec le sujet de ce post. Fabrice Thomas auquel vous faites référence est malhonnête de publier un livre sur l'intimité du couple car il a dû largement profiter de leurs largesses.
Jacques de Basher autre personnage de l'histoire de ce couple "infernal" avait été avant d'être sous la coupe d'YSL et de P Bergé l'amant adoré de Karl Lagerfeld dont les cendres ont rejoint une partie de celles de sa mère et de l'homme qu'il a aimé toute sa vie.
C'est une belle histoire, et vous savez très bien Madame que l'humain n'est pas à l'abri d'écarts à la " bonne morale ". Les débordements orgiaques entrent dans cette catégorie n'est ce pas Madame?.
Tous ces personnages dont vous parlez ont choisi leur violence et en ont tiré profit, mais aucune des femmes battues la choisisse et beaucoup trop en meurent.
Bonne fin de journée pour chacun d'entre vous.
Bernard .
Message edité le 27/11/2021 20H38
non connecté
contacter laureeric
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 19/08/2019
Messages : 119
Plaisir Plaisir
Posté le : 27/11/2021 20H54
jenesaisplus a écrit :
Bonjour Madame .
L'exemple que vous avez choisi n'a rien en commun avec le sujet de ce post. Fabrice Thomas auquel vous faites référence est malhonnête de publier un livre sur l'intimité du couple car il a dû largement profiter de leurs largesses.
Jacques de Basher autre personnage de l'histoire de ce couple "infernal" avait été avant d'être sous la coupe d'YSL et de P Bergé l'amant adoré de Karl Lagerfeld dont les cendres ont rejoint une partie de celles de sa mère et de l'homme qu'il a aimé toute sa vie.
C'est une belle histoire, et vous savez très bien Madame que l'humain n'est pas à l'abri d'écarts à la " bonne morale ". Les débordements orgiaques entrent dans cette catégorie n'est ce pas Madame?.
Tous ces personnages dont vous parlez ont choisi leur violence et en ont tiré profit, mais aucune des femmes battues la choisisse et beaucoup trop en meurent.
Bonne fin de journée pour chacun d'entre vous.
Bernard .
Ca confirme ce dont on a parlé dernièrement

Bonne soirée

non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 15443
Bergerac Bergerac
Posté le : 28/11/2021 10H21
Pour revenir à « L'éducation doit commencer au berceau. La prévention commence dès l'enfance. » de Lola, très proche, ou interprétation restreinte du « On ne naît pas femme, on le devient » de Simone de Beauvoir dans le « Deuxième sexe », formulé sous un angle différent par Henri Laborit par les faisceaux de récompense ou les faisceaux de punition dans le cerveau de l’enfant.

Il y a des façons d’intégrer des souffrances comme des jouissances. C’est-à-dire qu’il y a des êtres (parents) qui ne se sont manifestés à l’endroit de leurs enfants que sur le mode de la violence : les coups, l’insulte, le mépris, le tabassage, les attouchements sexuels, les violences sexuelles…donc en position de dominant et dans ces cas de figures des faits sont constitués et ainsi des faisceau neuronaux.
Il y a dans le cerveau de chacun des souvenirs qui renvoient à l’enfance et à des moments heureux ou à des moments malheureux. Ceci avec une espèce de mémoire neuronale dans laquelle des comportements seront déterminés par des situations particulières. Des gens ne sont heureux que lorsqu’ils sont dominants, que lorsqu’ils cassent, que lorsqu’ils sont toxiques, des pervers narcissiques. Des délinquants relationnels car leur jouissance passe par la souffrance, la domination qu’ils infligent à autrui .
Tout ça entretient une relation avec la domination.

Mais il y a aussi des individus qui sont dans d’autres logiques, dans d’autres structures que celle de Laborit. Des gens qui sont au contraire dans des logiques de dons, de partage, de générosité de fraternité ou d’amour. Ce n’est pas forcément mieux, mais d’un point de vue neuronal c’est la même chose.

non connecté
contacter nalibi
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 28/06/2011
Messages : 5481
Pernes-les-Fontaines Pernes-les-Fontaines
Posté le : 28/11/2021 11H33
loetba a écrit :
Pour revenir à « L'éducation doit commencer au berceau. La prévention commence dès l'enfance. » de Lola, très proche, ou interprétation restreinte du « On ne naît pas femme, on le devient » de Simone de Beauvoir dans le « Deuxième sexe », formulé sous un angle différent par Henri Laborit par les faisceaux de récompense ou les faisceaux de punition dans le cerveau de l’enfant.

Il y a des façons d’intégrer des souffrances comme des jouissances. C’est-à-dire qu’il y a des êtres (parents) qui ne se sont manifestés à l’endroit de leurs enfants que sur le mode de la violence : les coups, l’insulte, le mépris, le tabassage, les attouchements sexuels, les violences sexuelles…donc en position de dominant et dans ces cas de figures des faits sont constitués et ainsi des faisceau neuronaux.
Il y a dans le cerveau de chacun des souvenirs qui renvoient à l’enfance et à des moments heureux ou à des moments malheureux. Ceci avec une espèce de mémoire neuronale dans laquelle des comportements seront déterminés par des situations particulières. Des gens ne sont heureux que lorsqu’ils sont dominants, que lorsqu’ils cassent, que lorsqu’ils sont toxiques, des pervers narcissiques. Des délinquants relationnels car leur jouissance passe par la souffrance, la domination qu’ils infligent à autrui .
Tout ça entretient une relation avec la domination.

Mais il y a aussi des individus qui sont dans d’autres logiques, dans d’autres structures que celle de Laborit. Des gens qui sont au contraire dans des logiques de dons, de partage, de générosité de fraternité ou d’amour. Ce n’est pas forcément mieux, mais d’un point de vue neuronal c’est la même chose.

Donc si j' ai bien compris le raisonnement, d' un point de vue neuronal, la jouissance provient de multiples causes.
connecté
contacter chtinaturist
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 20/07/2019
Messages : 175
Auchel Auchel
Posté le : 28/11/2021 12H32
Vendredi 26 novembre à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), Bouchra Bouali (44 ans) a été poignardée à mort par Khalid, son ex-compagnon (51 ans) à son domicile. Elle bénéficiait d'un Téléphone Grave Danger. Ses deux enfants étaient présents dans l'appartement au moment des faits. L'homme, en détention provisoire à Fleury-Mérogis (Essonne), avait bénéficié d'une permission de sortie !!!
L'ancien compagnon aurait d'abord agressé la victime avec un taser pour l'immobiliser avant de la poignarder violemment à plusieurs reprises. Il se serait ensuite rendu dans un commissariat pour avouer les faits.
Cet homme était identifié comme dangereux et sa victime était bénéficiaire du dispositif « femmes en très grand danger », comment et pourquoi a-t-il obtenu une permission de sortie ? !!
Nous pensons à ses enfants, à sa famille, à ses ami-es et proches, et à toutes ces existences dévastées par le Terrorisme Patriarcal conjugal et familial, par ces Féminicides perpétrés dans une indifférence médiatique, politique et sociétale, généralisée, révoltante et COMPLICE !
connecté
contacter ivess
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 01/11/2014
Messages : 17434
Grenoble Grenoble
Posté le : 28/11/2021 12H38
pleur , mais était-il nécessaire de donner les noms ? ? ?

Message edité le 28/11/2021 12H39
non connecté
contacter nalibi
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 28/06/2011
Messages : 5481
Pernes-les-Fontaines Pernes-les-Fontaines
Posté le : 28/11/2021 12H53
C' est vrai que le patriarcat est en train de disparaître malgré le lobby de certains mouvements religieux extrémistes.
connecté
contacter ivess
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 01/11/2014
Messages : 17434
Grenoble Grenoble
Posté le : 28/11/2021 12H56
nalibi a écrit :
C' est vrai que le patriarcat est en train de disparaître malgré le lobby de certains mouvements religieux extrémistes.
Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

connecté
contacter nus-a-deux
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 22/06/2008
Messages : 1686
Versailles Versailles
Posté le : 28/11/2021 13H30
Un évêque qui vient de remettre sa démission au pape.
connecté
contacter nus-a-deux
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 22/06/2008
Messages : 1686
Versailles Versailles
Posté le : 28/11/2021 13H36
chtinaturist a écrit :
Vendredi 26 novembre à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), Bouchra Bouali (44 ans) a été poignardée à mort par Khalid, son ex-compagnon (51 ans) à son domicile. Elle bénéficiait d'un Téléphone Grave Danger. Ses deux enfants étaient présents dans l'appartement au moment des faits. L'homme, en détention provisoire à Fleury-Mérogis (Essonne), avait bénéficié d'une permission de sortie !!!
L'ancien compagnon aurait d'abord agressé la victime avec un taser pour l'immobiliser avant de la poignarder violemment à plusieurs reprises. Il se serait ensuite rendu dans un commissariat pour avouer les faits.
Cet homme était identifié comme dangereux et sa victime était bénéficiaire du dispositif « femmes en très grand danger », comment et pourquoi a-t-il obtenu une permission de sortie ? !!
Nous pensons à ses enfants, à sa famille, à ses ami-es et proches, et à toutes ces existences dévastées par le Terrorisme Patriarcal conjugal et familial, par ces Féminicides perpétrés dans une indifférence médiatique, politique et sociétale, généralisée, révoltante et COMPLICE !
La vraie question n'est pas la permission de sortie, il y a des règles pour cela c'était sans-doute un détenu modèle et il avait le droit d'aller voir sa mère, ses copains ... La vraie question est : pourquoi le dispositif a-t-il mal fonctionné ? Par ailleurs il n'y a rien de patriarcal là-dedans, il s'agit d'une maladie mentale relevant de la psychiatrie, et les médias ne sont pas indifférents, le problème étant de caser la nouvelle entre la démission d'un évêque, les accusations portées contre un ancien ministre et vedette médiatique et un pseudo-candidat qui fait des doigts d'honneur.
non connecté
contacter pt6513
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 16/08/2009
Messages : 68
Lorient Lorient
Posté le : 28/11/2021 15H36
Pas de commentaires à faire j'ai été un homme battu et oui cela existe donc je me tais
connecté
contacter jenesaisplus
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 19/03/2011
Messages : 2084
Survilliers Survilliers
Posté le : 28/11/2021 15H53
Bonjour Ami breton.
Comme je l'écrivais plus haut, à la journée des violences faites aux femmes, on peut y adjoindre celle des hommes que trois jours seulement séparent. Votre témoignage ne pourrait qu'enrichir le sujet .
Bonne fin de journée.
Bernard
non connecté
contacter pt6513
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 16/08/2009
Messages : 68
Lorient Lorient
Posté le : 28/11/2021 16H07
Que les medias abordent ce sujet des femmes battus par contre les hommes battus et je suis pas le seul SILENCE
connecté
contacter jenesaisplus
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 19/03/2011
Messages : 2084
Survilliers Survilliers
Posté le : 28/11/2021 17H19
C'est aussi ce que j'avais noté,mais en parler vous ferez peut être du bien et pourrait nous apporter des réponses aux questions que l'on peut se poser . Cependant je comprends tout à fait votre hésitation vu que les posts sont très souvent tournés en dérision.
Bernard
Message edité le 28/11/2021 17H52
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 15443
Bergerac Bergerac
Posté le : 28/11/2021 17H25
Il y a des pulsions de domination, de mort chez tout le monde, Pulsion de mort retournée parfois contre soi. Je citais Laborit, il y a dans les travaux de Laborit qui ont été mis en images par Alain Resnais dans le magnifique film, « Mon oncle d’Amérique » où Laborit avait mis en place un dispositif tout à fait particulier.

Une espèce de cage dans laquelle il y avait un plancher électrifié et deux habitacles avec possibilité de passer de l’un à l’autre avec des rats dedans. C’est une expérience de psychologie scientifique du programme de philo, tout au moins dans les programmes de terminale C, donc vous connaissez.

On envoyait de l’électricité, du moins un signal lumineux, puis un signal sonore puis une décharge électrique dans le plancher. Les rats, des beaux rats, très vite comprenaient que le signal lumineux annonçait le signal sonore puis l’envoi d’électricité, donc la souffrance, car il avait intégré cette décharge électrique : une façon de signifier le stress.

Laborit disait qu’il y avait trois possibilités :
- la première c’est la fuite. Le rat voyait la lumière et immédiatement il passait dans l’habitacle d’à coté.
- La deuxième possibilité : au premier signal vous bouchez la porte. Le rat va prendre la décharge. Il y a alors un phénomène particulier nous dit Laborit : A partir de ce moment la, le rat va y répondre, parce qu’il est SEUL, par la somatisation. Il va développer des maladies cardio-vasculaires, des dermatoses, des cancers….des pathologies diverses et variées.
- Troisième possibilité. On met deux rats dans ce dispositif. Dès lors le rat va agresser son semblable. Laborit nous dit que dans ce cas de figure, il n’y a pas de somatisation. Les violents, les agressifs, les dominants ne développent pas de maladie. Ceux qui ne dirigent pas l’agressivité vers eux, la dirige vers autrui et sauve leur santé !

Nous sommes tous en situation de stress et les occasions de « décharges électriques » sont permanentes.
Soit on ne peut pas fuir, comme c’est souvent le cas dans nos sociétés, on est alors dans la solution du rat qui ne peut pas fuir et à ce moment là soit on agresse, soit on n’agresse pas et on somatise.
Voila pourquoi tant d’anxiolytiques, tant d’antidépresseurs, tant de somnifères, tant de gens qui s’allongent sur les divans. Pourquoi tant de gens fuient dans l’alcool, dans la drogue, dans le tabac, d’autres addictions –jeux – Parce que la violence, elle se crée. La domination elle se crée. On peut fabriquer de la domination, de la violence facilement. Le stress des immeubles…voila pourquoi les villes sont pathogènes, sont criminogènes, sont toxiques.

On voit bien aujourd’hui comment on fabrique de la domination, de la violence… C’est quelque chose qui est en nous, comme des animaux…avec le territoire, la défense du territoire. Quand on entre dans notre territoire, quand on génère du stress dans notre propre existence, on génère de la violence.

Comme on sait comment elle fonctionne cette violence, on disposerait si on voulait des moyens de réduire cette violence, de l’abaisser, de la contenir, de l’empêcher… Encore faudrait-il le vouloir, et il n’est pas certains que les politiques le veuillent.


connecté
contacter nus-a-deux
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 22/06/2008
Messages : 1686
Versailles Versailles
Posté le : 28/11/2021 21H27
Bien-sûr que le stress génère de la violence mais dans les faits divers il s'agit souvent de jalousie, de possessivité. S'il ne s'agissait que de stress il y aurait autant d'homme battus que de femme à moins que les femmes soient moins sensibles au stress ?
Et je ne vois pas en quoi les politiques ne seraient pas enclins à limiter la violence.
Karen j'apprécie en général vos écrits mais là j'ai du mal à vous décrypter !
connecté
contacter jenesaisplus
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 19/03/2011
Messages : 2084
Survilliers Survilliers
Posté le : 29/11/2021 16H27
Bonjour .
Le sujet du post s'élargi vers le thème de la violence en famille sous des formes diverses.
Il faut absolument lire l'ouvrage de Jonathan Delay " Au delà de l'irréparable -Une vie d'enfant de l'affaire d'Outreau ". Jonathan est le fils de Myrian Badaoui.
C'est un témoignage époustouflant et bouleversant sur l'enfance horrible de ce jeune homme et un implacable procès contre notre justice.
Bonne fin de soirée.
Bernard.
< 123 >
Dernière réponse de ivessRépondre