Etre-naturiste
Mot de passe perdu
M'inscrire gratuitement
Vous connecter
Mot de passe perdu M'inscrire gratuitement

...Sous les étoiles, exactement...

Dernière réponse de ditschRépondre
non connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 11268
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 15/04/2018 09H44
coucou
Qui sommes nous ?
D'où venons nous ?
Des questions qui attendent des réponses depuis des siècles.
Toute la communauté scientifique s' evertue à trouver, résolvant les incertitudes et en amenant d'autres...c'est une vis sans fin...
A une échelle plus...humaine, vous intéressez vous à ce qui se passe autour de la Terre ?
Evidemment, notre rêve est de trouver d'autres formes de vie, d'autres mondes habités ou habitables... imaginez une planète entièrement naturiste !
Les dimensions mises en jeu dépassent la compréhension humaine, nous ne connaissons qu'une petite partie des forces et des lois qui regissent notre univers.
On estime à plusieurs dizaines de milliards d'étoiles composant la Voie Lactée, notre galaxie, et à quelques milliards le nombre de galaxies.
Beaucoup de théories fleurissent, démontrées ou acceptées comme justes, mais une des questions est : de quoi est fait notre univers ?
Il manque une matière, invisible, mais bien présente au vu des forces gravitationnelles qu'elle exerce sur la galaxie.
Nous l'appelons la matière noire...
Une énergie semble relier les systèmes solaires, entre autres, invisible aussi, alors on l'appelle l'énergie noire, en attendant de nouveaux moyens d'investigations...
Le trou noir, lui est un aspirateur à matière, son noyau est tellement dense que sa force de gravitation attire vers lui tout ce qui passe à sa portée. Comme la vidange de la baignoire. Inexorablement.
Il faut arriver à comprendre que ce noyau, qu'on estime de la taille d'un petit pois, pèse des milliards de milliards de tonnes, et s' alourdit à tous les instants,
Une théorie dit que les trous noirs sont des futurs big bang. Et que avant le notre, de big bang, il y avait déjà un univers, ce qui laisse la porte ouverte vers plusieurs univers...
En regardant les étoiles, certaines ont mis des milliards d'années à nous faire parvenir leur lumière. Plusieurs de celles que nous voyons n'existent plus, éteintes depuis des millions d'années peut-être...
L'étoile la plus proche, Proxima du Centaure, est à 20 000 années lumières du soleil.
En voyageant à la vitesse de la lumière (300 000 km/seconde ) il nous faudra 20 000 ans pour l'atteindre.
Déjà nous rêvons de voyages ou le temps et l'espace seront maîtrisés pour aller instantanément à l'autre bout de l 'univers.

Bon, un cachet, et au soleil !
mort de rire
Portez-vous bien nus!
Robert.betise
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 15/04/2018 10H07
ditsch a écrit :
L'étoile la plus proche, Proxima du Centaure, est à 20 000 années lumières du soleil.
En voyageant à la vitesse de la lumière (300 000 km/seconde ) il nous faudra 20 000 ans pour l'atteindre.


La science n'admet pas d'approximation et 20000 années-lumière pour Proxima du Centaure, c'est une grosse, tres grosse approximation!!!! La véritable distance est d'un peu plus de 4 années-lumière

Si un voyageur progresse à la vitesse de la lumière moins epsilon, la relativité découverte par Einstein nous enseigne que "plus on va vite plus le temps est court". Paul Langevin a démontré que des voyageurs à une vitesse proche de celle de la lumière seraient plus jeunes à leur retour sur terre que ceux qui y sont restés! voir le voyageur de Langevin.
L'ange vint (A la vitesse de la lumière bien sur!!!)

http://hachel.chez-alice.fr/rela3.htm
Message edité le 15/04/2018 10H32
non connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 11268
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 15/04/2018 10H35
Tu as raison ! Lancé dans mon enthousiasme j'ai été pris par la spirale du temps, et n'ai pas su revenir à temps...
4 année lumière ! 37 843 200 000 000 km ...c'est pas la porte à côté !
Porte-toi bien nue
Robert.
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 15/04/2018 10H39
Oui! je comprends maintenant: tu as eu un trou noir !!!!

A l'echelle de l'univers, voire des multivers, c'est la porte à coté!!!
D'ailleurs Proxima, c'est proche!!!
Message edité le 15/04/2018 10H41
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 15/04/2018 23H31
Mais c'est vrai que face aux infinis, nous ne sommes pas à quelques millions de km près!!!
non connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 11268
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 16/04/2018 01H03
Oui le kilomètre est un peu léger ! D'où l'année lumière plus à l'échelle de la galaxie.
Mais on utilise pour les "grandes ! " distances, le parsec, qui correspond à 3,26 années lumière, et qui est décliné en kp (kiloparsec ) en Mp ( mega parsec, 1 million ), en Gp ( giga, 1 milliard ), et même en Tp ( teraparsec, mille milliards, ou 1 million de million de parsec )
Le bout de l'univers, s' il y en a un, est à des Tera tera tera. ?.parsec...

Pfou !

Dans l'autre sens c'est tout aussi delirant pour mesurer la taille des quarks... ou des cordes...
10-1 déci d
10-2 centi c
10-3 milli m
10-6 micro µ 0,000001
10-9 nano n
10-12 pico p
10-15 femto f
10-18 atto a
10-21 zepto z
10-24 yocto y 0,000000000000000000000001

Et un quark, élément de base du noyau d'un atome, pourrait être un univers contenant des milliards de galaxies, chacune avec des milliards de soleils, et de planètes qui tournent autour. Nous sommes sur une de ces planètes ?
Oups ! Je crois que j'ai franchi l'espace-tempsmort de rire


Bonne nuit sous les étoiles...
Et si vous êtes insomniaques, voici un aperçu de l'univers...



Portez-vous bien nus!
Robert.betise
non connecté
contacter ludique18
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 19/01/2016
Messages : 520
Bourges Bourges
Posté le : 16/04/2018 14H14
ditsch a écrit :
Tu as raison ! Lancé dans mon enthousiasme j'ai été pris par la spirale du temps, et n'ai pas su revenir à temps...
4 année lumière ! 37 843 200 000 000 km ...c'est pas la porte à côté !
Porte-toi bien nue
Robert.
Et c'est un problème qui ne s'arrange pas, à partir du 1er Juillet il nous faudra 52 560 000 000 heures de plus pour nous y rendre avec la nouvelle vitesse autorisée...mort de rire
non connecté
contacter bebel83
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 25/07/2015
Messages : 303
Saint-Maximin-la-Sainte-Baume Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
Posté le : 16/04/2018 14H19
Mais nous les naturistes, on va plus vite, on est plus leger sans vetement lol, dans 20000 ans on se retrouvera là-bas....
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 16/04/2018 16H57
Il faut faire le constat qu'il y a juste pour l’instant des choses inexpliquées et qui s’expliqueront au fur et à mesure avec la progression du savoir, de la connaissance. Je suis une optimiste, nous augmenterons notre savoir.
Il n’y aura pas un moment où ça s’arrêtera en disant « là on bute définitivement » , non, je ne crois pas. On est capable aujourd’hui de trouver des choses extraordinaires. Des informations sont présentement obtenues de l’origine du monde, simplement parce que l’origine du monde produit toujours un écho. Un écho lumineux avec lequel on peut travailler toujours et toujours, pour obtenir des informations toujours plus fascinantes. Un astrophysicien des années 30 aurait eu du mal à imaginer ces genres de choses, sauf les génies comme Einstein.
Je suis certaine qu’il y aura des avancés sur le terrain de la connaissance, qu’on inventera d’autres moteurs par exemples – on a bien sur des idées - Certains types de moteurs qui nous permettrons d’envisager les très grandes distances, comme des distances faciles à parcourir. Est-ce que cela permettra le paradoxe d’atteindre l’infini ?
Pour le coup ce sont les limites de l’univers qui nous interroge tous qui tomberont.
Nous sommes dans un monde et notre cerveau nous permet de saisir à peu près correctement le monde dans lequel nous vivons.
Ce monde a des limites et ces limites là sont pour l’instant les limites cosmiques. Mais les astrophysiciens sont susceptibles de penser au-delà des ces limites. Cantor, le mathématicien qui nous éclaire sur la possibilité d’infinis pluriels – chose intéressante – concept pour l’instant mais je pense qu’il faut envisager les infinis aujourd’hui avec tout ce que l’astrophysique nous apprend, comme la matière noire. On ne sait pas encore, mais on sait que c’est l’essentiel de l’univers. On ne sait pas ce qu’elle est. Ce n’est pas de l’anti-matière, ni une contre matière. Comme les trous noirs et surtout leur sortie, les trous de ver (wormhole), sorte de raccourcis dans l’espace temps qui devraient alimenter le mystérieux du temps qui passe. Il faut imaginer un gant rétroversé et ces trous de ver seraient l’occasion de retrouver des univers, car il y a des multivers, des plurivers et ces multivers seraient en relation par ces raccourcis de l’espace-temps que sont les wormholes.
non connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 11268
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 16/04/2018 18H47
La matière noire, une théorie, étayée par la force gravitationnelle qu'elle exercerait sur les corps celestes est invisible à nos sens, invisible à tous les capteurs que l'on ai imaginé, serait pourtant omniprésente autour de nous, remplissant jusqu'à 80% de notre univers. Est-ce un autre univers,voire plusieurs, dans une autre dimension que les 4 dimensions déjà connues, les trois spatiales et la temporelle ? Toutes les pistes sont en cours d'exploration, des outils sont inventés tous les jours dans ce domaine.
Force est de constater que les scientifiques ignorent ce qu'est la matière noire.
Moi aussi, j'ignore ce que c'est.

Je suis fier de partager l'ignorance des plus hautes sommités de la sphère scientifique !mort de rire
Si vous voulez on peut aussi causer de la relativité...

Portez-vous bien nus!
Robert.betise
non connecté
contacter ludique18
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 19/01/2016
Messages : 520
Bourges Bourges
Posté le : 16/04/2018 23H01
+1
non connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 11268
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 16/04/2018 23H36
Non loin de Titan...
naturiste
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 17/04/2018 08H30
ditsch a écrit :
Non loin de Titan...
naturiste
Interpréter et comprendre notre environnement cosmique, notre continent cosmique... est un travail de Titan !
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 17/04/2018 08H55
Une partie de la réponse à la question "Où sommes nous?"
Ca a pris environ 10 ans à un groupe de quatre astrophysiciens, dont la française Helene Courtois, le français Daniele Pomarède, le canadien Brent Tully et Yehuda Hoffman, pour cartographier le continent cosmique où évolue notre galaxie; la Voie Lactée...cette trace de lait qui s'échappe du sein de Junon!. Son centre est le Grand Attracteur, une zone où l'influence gravitationnelle est si intense qu'elle interroge les astrophysiciens depuis un trentaine d'années.
Helene Courtois et son équipe ont posté sur Nature la video de Laniakea, ce super continent galactique, objet de leurs recherches. C'est la vidéo la plus regardée du magazine. Postée en 2014, elle atteint 5,8 millions de vues !!!!

Vous pourrez rencontrer Hélène Courtois au planétarium de Vaulx-en-Velin, mais aussi lors de conférence à l'université de Lyon 1.

non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 17/04/2018 10H07
La vidéo Laniakea: Our home supercluster postée le 3 septembre 2014 par Nature a été vue, à cet instant, 5 928 313 de fois!

non connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 11268
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 17/04/2018 10H37
Tout simplement magnifique !
Dommage que ce soit en anglais !
Grâce aux images de synthèse, de Hubble, des sondes arpentant l'univers, on peut déjà voyager au travers de la galaxie, et beaucoup plus loin...
Et dans tout ça, nous serions les seuls ? Quelle prétention !

Portez-vous bien nus!

Robert.betise
non connecté
contacter loetba
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 06/10/2010
Messages : 11352
Bergerac Bergerac
Posté le : 18/04/2018 17H23
La connaissance progresse !

En 1755, Emmanuel Kant philosophe et avance la théorie des univers-iles situés bien au-delà des limites de notre galaxie.
En 1785, William Herschel, probablement insomniaque ; passait ses nuit à compter les étoiles par régions du ciel et établit la première carte de la voie lactée…avec bien évidemment le soleil au centre. Copernic et Galilée étaient passés par là. Alors, il fallait bien !
En 1850, Lord Ross fait la découverte de la structure spirale de nébuleuses…mais ça reste nébuleux.
En 1920, un débat digne de ceux du forum sur les poils, dormir à poil, vivre sans sous-vêtements, ou nudisme vs naturisme…..oppose Harlow Shapley et Haeber Curtis sur la position de ces nébuleuses en dehors ou pas de notre chère et tendre Voie Lactée aussi belle qu’un voix lactée de bébé!
Shapley dit que non, Curtis affirme que OUI ! Nous tous nous connaissons la réponse. Nous avons croqué le fruit de la connaissance!!!!
En 1924, Edwin Hubble plus futé qu’un bison, observe les étoiles variables appelées céphéides et tranche le débat et affirme que notre Voie Lactée et la galaxie Andromède sont des galaxies parmi beaucoup d’autres !
Regardez là l’été, allongées sur le sable encore chaud de la plage de votre village naturiste, dans la constellation du cheval ailé Pégase, à l’œil nu comme vous, ou mieux avec des jumelles, spiraler dans la nuit des temps !
En 1933, Fritz Zwicky, étudiant des amas de galaxie découvre que la masse des étoiles n’est suffisamment grande pour développer la force gravitationnelle des ces objets célestes et en déduit l’existence d’une matière invisible. Elle n’est pas encore appelée « MATIERE NOIRE ». En 1919, Einstein est certainement passé tout près de cette énergie ainsi que Poincaré.
non connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 11268
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 18/04/2018 18H44
coucou
Einstein avait d'abord introduit une constante de calcul, appelée constante cosmologique, mais s' est ravisé par la suite, cette constante ne correspondait pas à ce que nous connaissons sur Terre des forces gravitationnelles, électromagnétiques, et énergétiques de notre planète.
Ce qui l'a quelque peu écarté des nouvelles théories, notamment quantique.
Il s' avérait par la suite que sa constante était juste, si on l'appliquait non pas à la Terre mais à l'univers.
Je ne connais pas les formules par coeur, si vous voulez, je peux les recopier ici.
Le but ultime de tous les chercheurs est de définir une équation universelle, unique, qui régit tout l'univers.
Y a du boulot !
Mais tous les jours, une avancée permet de prospecter et d'évoluer dans la connaissance.
De l'univers,
Du système solaire,
De la Terre,
De la Nature,
De nous,
Des autres,
De la vie...

Portez-vous bien nus!
Robert.
Dernière réponse de ditschRépondre