Etre-naturiste
Mot de passe perdu
M'inscrire gratuitement
Vous connecter
Mot de passe perdu M'inscrire gratuitement

Durandalem, une histoire...

< 123456
Dernière réponse de david66Répondre
connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 22176
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 09/07/2021 22H02
Bon, ben voilà. Je constate que mes écrits n'ont pas remué les foules !
Hormis quelques lectrices et lecteurs qui se sont fendus d'un " J'aime ", mon histoire n'a pas intéressé grand monde !
Bon, un forum naturiste n'est peut-être pas l'idéal pour faire découvrir mon écriture ( je ne parlerai pas de littérature, je n'en suis pas là ! ) bien que j'y relate une vie de la nudité en commun...
En tous cas, merci à toutes ces lectrices et lecteurs anonymes, plus de mille, d'après le compteur, qui ont prit le temps de lire mes bafouilles.
Je vais probablement faire une édition papier, avec les annexes, pour qu'il reste une trace non numérique de ces écrits, et de ces corrections jours après jours, pendant des mois, de mon correcteur attitré, qui non seulement ne se lassait pas, mais me conseillait quant à la syntaxe, les tournures de phrases, ou les passages indigestes...
Je le remercie encore grandement ici !
Je ne sais pas encore si cette édition sera importante, ou si je ne tirerai que quelques exemplaires, mais si cela intéresse quelqu'un, un MP me le dira !
Portez-vous bien nus.
Rorobetise
non connecté
contacter Corail2
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 01/04/2012
Messages : 27939
Wasquehal Wasquehal
Posté le : 10/07/2021 11H58
ditsch a écrit :
Bon, ben voilà. Je constate que mes écrits n'ont pas remué les foules !
Hormis quelques lectrices et lecteurs qui se sont fendus d'un " J'aime ", mon histoire n'a pas intéressé grand monde !
Bon, un forum naturiste n'est peut-être pas l'idéal pour faire découvrir mon écriture ( je ne parlerai pas de littérature, je n'en suis pas là ! ) bien que j'y relate une vie de la nudité en commun...
En tous cas, merci à toutes ces lectrices et lecteurs anonymes, plus de mille, d'après le compteur, qui ont prit le temps de lire mes bafouilles.
Je vais probablement faire une édition papier, avec les annexes, pour qu'il reste une trace non numérique de ces écrits, et de ces corrections jours après jours, pendant des mois, de mon correcteur attitré, qui non seulement ne se lassait pas, mais me conseillait quant à la syntaxe, les tournures de phrases, ou les passages indigestes...
Je le remercie encore grandement ici !
Je ne sais pas encore si cette édition sera importante, ou si je ne tirerai que quelques exemplaires, mais si cela intéresse quelqu'un, un MP me le dira !
Portez-vous bien nus.
Rorobetise
Erreur, moi j'ai lu mais il est vrai qu'on ne pense pas à mettre un j'aime à chaque lecture , bon je vais me rattraper content

likelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikelikeangeclin d'oeil

Mais tu sais, c'est un peu la même chose avec mon post sur mon passe temps de retraité , ça intéressait pas grand monde et pourtant , sans me vanter, il y avait de belles choses a voir , mais bon, c'est ainsi et du coup j'ai laissé tomber . hummm
Message edité le 10/07/2021 12H05
connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 22176
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 10/07/2021 16H20
Ah ! mais je t'ai remercié, toi le lecteur anonyme !
En tous cas, merci pour ces 75 " j'aime "

Et moi j'aimais bien ton post de tes bricolages divers de retraité ! quelle maîtrise !
On devrait se le dire plus souvent !

Porte-toi bien nu.
Rorobetise
non connecté
contacter Corail2
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 01/04/2012
Messages : 27939
Wasquehal Wasquehal
Posté le : 10/07/2021 18H37
ditsch a écrit :
Ah ! mais je t'ai remercié, toi le lecteur anonyme !
En tous cas, merci pour ces 75 " j'aime "

Et moi j'aimais bien ton post de tes bricolages divers de retraité ! quelle maîtrise !
On devrait se le dire plus souvent !

Porte-toi bien nu.
Rorobetise
Ben aujourd'hui c'est nu à la maison pour bricoler, dehors il pleut ronchon
connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 22176
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 26/07/2021 19H18
coucou
Que faire quand physiquement vous devez vous modérer, sous peine de ne plus pouvoir bouger ?
Je me suis lancé aujourd'hui dans une édition papier de l'histoire de Durandalem...Bien calé dans mon super fauteuil ,ergonomique spécial lombaires en vrac...

Avec des caractères calibre 11, donc pas trop gros, j'en ai 740 pages en A4 !
2 ramettes, (une ramette de 500 feuilles en recto-verso suffirait, mais il y a toujours une feuille qui colle, et on se retrouve avec la page 10 et la page 12 sur la même feuille ! d'où les 2 ramettes ! ),4 cartouches d'encre, et une imprimante qui chauffe !
Si vraiment je veux éditer cela en papier, il va falloir trouver une solution moins empirique que de mettre chaque verso au fur et a mesure à imprimer !

Alors, j'ai deux questions essentielles !

-la première : Il y a -t-il une ou des personnes intéressées par l'histoire de Durandalem, et qui voudraient posséder une version papier de l'intégrale de l'œuvre, divisée comme suit :
6- Remerciements
9- Préface
11- Avertissement
13- Introduction : Histoire
15- Chapitre 1 : Durandalem, village d’Austrasie
33- Chapitre 2 : L’école des soldats
100- Chapitre 3 : La vie au village et à l’école
166- Chapitre 4 : Le village fortifié
231- Chapitre 5 : Durandalem village nudiste
349- Chapitre 6 : Durandalem cité thermale
425- Chapitre 7 : Durandalem, Durandal, Charlemagne
468- Chapitre 8 : le retour des soldat
489- Annexe A : Monnaie et Mesures.
491- Annexe B : Rapports : 1 à 78.
676- Annexe C : les protagonistes de l’histoire.

avec les quelques 78 annexes érotiques et les détails des quelques 320 protagonistes ?

- la deuxième : si d'aventure cela intéresse les gens, connaitriez-vous un moyen d'éditer cela plus facilement qu'avec un ordinateur et une photocopieuse ?

Vous pouvez toujours relire l'histoire qui est écrite sur le forum, dans un premier temps en deux posts distincts,
https://www.etre-naturiste.com/forum-naturiste/l-histoire-de-durandalem-l-cole-de-dillon-20346-1.html
et
https://www.etre-naturiste.com/forum-naturiste/l-histoire-de-durandalem-en768-20345-1.html

les deux histoire se recoupant par la suite pour n'en donner qu'une, intitulée :
https://www.etre-naturiste.com/forum-naturiste/durandalem-une-histoire-20519-1.html.
Vous y trouverez l'intégrale de l'histoire, mais pas les annexes, qui n'ont pas lieu de paraitre sur un site tout public.

Je signale que tous les textes ont été supervisés par Maître Moustapoil, qui est le correcteur de mon blog depuis maintenant 10 ans, un travail de longue haleine et d'une grande rigueur, et je le remercie grandement pour le travail fourni, corrigeant, rectifiant, arrangeant, recherchant, pour que mon histoire soit cohérente.

Des réponses à la première question dépendra la suite et la deuxième question.
J'attend vos retours sur cette histoire, vos critiques, vos ras-le-bol et si ça vous ne déplait pas trop, j'en ai une suite ! Na !

Portez-vous bien nus!
Rorogeek
connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 22176
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 11/01/2022 18H49
coucou

Petit sondage...

Il y a une suite de l'histoire, 30 ans plus tard...en l'an 801
Charlemagne vient de se faire couronner Empereur du Saint Empire Romain Germanique...

les vieux Jacou et Robert le Schmitt sont encore de la partie......

Cela vous intéresse?

Si oui, je la posterai ici, au fur et à mesure de la correction de mon Maître d'Orthographe...
...En attendant le soleil, et de se voir, et revoir...

Portez-vous bien nus.

Roro
non connecté
contacter lola
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Modérateur
Inscrit le : 28/01/2008
Messages : 64676
Uzès Uzès
Posté le : 11/01/2022 19H06
content on attend
bisou
non connecté
contacter lavoiron
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 07/03/2015
Messages : 693
Issoire Issoire
Posté le : 11/01/2022 22H05
Et je dirais même plus, on attend.
non connecté
contacter lavoiron
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 07/03/2015
Messages : 693
Issoire Issoire
Posté le : 11/01/2022 22H13
ditsch a écrit :
coucou
Que faire quand physiquement vous devez vous modérer, sous peine de ne plus pouvoir bouger ?
Je me suis lancé aujourd'hui dans une édition papier de l'histoire de Durandalem...Bien calé dans mon super fauteuil ,ergonomique spécial lombaires en vrac...

Avec des caractères calibre 11, donc pas trop gros, j'en ai 740 pages en A4 !
2 ramettes, (une ramette de 500 feuilles en recto-verso suffirait, mais il y a toujours une feuille qui colle, et on se retrouve avec la page 10 et la page 12 sur la même feuille ! d'où les 2 ramettes ! ),4 cartouches d'encre, et une imprimante qui chauffe !
Si vraiment je veux éditer cela en papier, il va falloir trouver une solution moins empirique que de mettre chaque verso au fur et a mesure à imprimer !

Alors, j'ai deux questions essentielles !

-la première : Il y a -t-il une ou des personnes intéressées par l'histoire de Durandalem, et qui voudraient posséder une version papier de l'intégrale de l'œuvre, divisée comme suit :
6- Remerciements
9- Préface
11- Avertissement
13- Introduction : Histoire
15- Chapitre 1 : Durandalem, village d’Austrasie
33- Chapitre 2 : L’école des soldats
100- Chapitre 3 : La vie au village et à l’école
166- Chapitre 4 : Le village fortifié
231- Chapitre 5 : Durandalem village nudiste
349- Chapitre 6 : Durandalem cité thermale
425- Chapitre 7 : Durandalem, Durandal, Charlemagne
468- Chapitre 8 : le retour des soldat
489- Annexe A : Monnaie et Mesures.
491- Annexe B : Rapports : 1 à 78.
676- Annexe C : les protagonistes de l’histoire.

avec les quelques 78 annexes érotiques et les détails des quelques 320 protagonistes ?

- la deuxième : si d'aventure cela intéresse les gens, connaitriez-vous un moyen d'éditer cela plus facilement qu'avec un ordinateur et une photocopieuse ?

Vous pouvez toujours relire l'histoire qui est écrite sur le forum, dans un premier temps en deux posts distincts,
https://www.etre-naturiste.com/forum-naturiste/l-histoire-de-durandalem-l-cole-de-dillon-20346-1.html
et
https://www.etre-naturiste.com/forum-naturiste/l-histoire-de-durandalem-en768-20345-1.html

les deux histoire se recoupant par la suite pour n'en donner qu'une, intitulée :
https://www.etre-naturiste.com/forum-naturiste/durandalem-une-histoire-20519-1.html.
Vous y trouverez l'intégrale de l'histoire, mais pas les annexes, qui n'ont pas lieu de paraitre sur un site tout public.

Je signale que tous les textes ont été supervisés par Maître Moustapoil, qui est le correcteur de mon blog depuis maintenant 10 ans, un travail de longue haleine et d'une grande rigueur, et je le remercie grandement pour le travail fourni, corrigeant, rectifiant, arrangeant, recherchant, pour que mon histoire soit cohérente.

Des réponses à la première question dépendra la suite et la deuxième question.
J'attend vos retours sur cette histoire, vos critiques, vos ras-le-bol et si ça vous ne déplait pas trop, j'en ai une suite ! Na !

Portez-vous bien nus!
Rorogeek
Et faire un dossier récupérable par un lien internet qui permettrait soit de le conserver sous forme numérique , soit de l’imprimer et en avoir une forme papier selon les goûts de chacun.
Méditez bien nu.
connecté
contacter Moustapoil
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/05/2009
Messages : 105631
Arcachon Arcachon
Posté le : 14/01/2022 00H37
ditsch a écrit :
coucou

Petit sondage...

Il y a une suite de l'histoire, 30 ans plus tard...en l'an 801
Charlemagne vient de se faire couronner Empereur du Saint Empire Romain Germanique...

les vieux Jacou et Robert le Schmitt sont encore de la partie......

Cela vous intéresse?

Si oui, je la posterai ici, au fur et à mesure de la correction de mon Maître d'Orthographe...
...En attendant le soleil, et de se voir, et revoir...

Portez-vous bien nus.

Roro
Je fais remonter, votez pour "Roro, la suite !" !clin d'oeil
connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 22176
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 14/01/2022 18H58
coucou
Voici donc la suite de l'histoire...Durandalem en l'an 801...


Les occupations des habitants

Nous sommes en hiver, le jeudi 10 février 801.

Marion Wasch, 31 ans, et Julie Wasch, 31 ans, sont les aubergistes actuels. Estelle, mon épouse, 67 ans, est toujours active derrière le comptoir, et notre fille Alison, 47 ans, s’occupe des clients attablés.
Dans l’auberge, en ce jour, il n’y a pas d’étranger, les chambres restent vides.
Une table est occupée par les jumeaux Joel et Gael Wasch, 52 ans, et par Aline Hair, 51 ans, la blanchisseuse du village, qui elle aussi attend des clients.
Personne ne se présente aux douches communales. Rares sont les gens du village qui y viennent, chaque maison et chaque appartement étant pourvus de tout le confort, douche et coin d’aisance. Joel n'attend donc plus que les clients extérieurs. Mais par ces temps de neige, rares sont les voyageurs en Austrasie !

À l’ancienne école, Chantal Iser, 64 ans, herboriste, assistée de Valérie Burg, 27 ans, herboriste également, cultivent toutes sortes de plantes. En particulier la fameuse trémulonde, dans une pièce qui reproduit les conditions de température, d’humidité, d’obscurité nécessaires à son développement et à ses propriétés uniques ! Même les reptiles de la grotte, les leevancliffus cornus, sont de la partie, délocalisés à l’école pour recréer l’écosystème adéquat, en attendant la repousse naturelle dans la grotte. En effet, à force d'être exploitée, la grotte de la colline nord, lieu d'origine de la trémulonde, est maintenant quasiment vidée de ses plantes.

Rappelons à nos lecteurs que c'est la trémulonde qui permet la transmission de pensée, ainsi que le vol en lévitation, avec l’aide de potions dont Jacou avait le secret, et dont il a transmis les recettes à Chantal, à Valérie, et à Marie Brett, le médecin du village.
Quant à la frigidaire, issue des marais, dont on extrait le gaz naturium, elle a permis la construction de chambres froides pour aliments et boissons, ce qui est bien utile en été.
Mais Chantal continue les expériences avec d’autres plantes. Même Jacou y participe encore parfois, cela a toujours été une passion pour lui.
Les jumelles Christine et Christel Martinet, 14 ans, avides de connaissances médicales et médicinales, suivent avec intérêt les cours de Chantal, de Jacou, et de Marie Brett.

Dehors, la neige s’est remise à tomber. Tout est blanc, à part le tas de charbon sur le dessus de la colline de charbon. qui sort petit à petit de la mine, sur une bande transporteuse, mue par un moteur à piston actionné par la vapeur.
Les mineurs sont des jeunes et robustes gaillards : Philippe Maigret, 31 ans, Fabrice Spohr, 29 ans, Louis Basin, 28 ans, Georges Basin, 28 ans, Roger Basin, 28 ans et Mikael Thiel, 32 ans, tous issus de familles de Durandalem et nés au village.
Ils alternent les chantiers. Une semaine ils extraient le charbon, et la semaine suivante le filon d’or, qui est encore prospère après plus de 30 ans d’exploitation. Les galeries du filon d’or parcourent plusieurs lieues sous terre vers l’ouest. Elles doivent être parvenues actuellement sous le village de Laudrefang !
Quant aux galeries de charbon, elle s’orientent plutôt au sud, mais les veines de charbon descendent. Il faut aller de plus en plus profond pour y accéder.
Le système de ventilation que j’ai conçu il y a trente ans fonctionne toujours. Ce sont les fondeurs, Charlotte Wilkinson, 27 ans, fondeuse, et Léon Wilkinson, 28 ans, agent d’entretien, qui ont la charge de vérifier le système.
La réserve d’or du village est conséquente ! Il a fallu creuser une nouvelle chambre forte derrière la banque, sous la colline nord, pour y stocker les milliers de lingots d’une pinte, soit 40 livres-or chacune. Axell Wilkinson, 53 ans, et Gabrielle Krier, 52 ans, s'en occupent depuis trente ans. Ce trésor de Durandalem met les habitants du village à l’abri du besoin pour bien des décennies encore !

De nombreuses créations en or, des bijoux de toutes sortes émanent de l’imagination fertile de l’orfèvre, Raymonde Frisch, 55 ans, assistée de son fils Emmanuel Frisch, 32 ans.
Raoul Frisch, 53 ans, le banquier, est souvent en voyage, faisant fructifier quelques lingots en investissements de toutes sortes, au nom du village de Durandalem. C'est Emmanuel qui tient la banque durant ses voyages.

À côté de la maison de la ferme, une grande serre est installée à demeure, avec un système de chauffage permettant la culture de légumes toute l’année. Le Fernand Bauer en parle tous les jours, quand il apporte à l’auberge ces légumes dont les clients raffolent.
La serre est gérée par Pierre Dor, 29 ans, maraîcher, Paul Dor, 27 ans, maraîcher et Pauline Basin, 27 ans, maraîchère.
En hiver, quand les champs ne sont pas accessibles, c’est toute la population des fermières et fermiers qui travaillent dans la serre. Édouard Basin, 52 ans, commis, Gildas Dor, 52 ans, commis, Jacques Basin, 53 ans, commis, Le Borgne Bauer, 49 ans, fermier, Audrey Lemas, 47 ans, fermière, François Bauer, 50 ans, fermier, Isabelle Nacht, 48 ans, fermière, et Francis Bauer, 21 ans, fermier.
Et c’est un plaisir de travailler nus dans cette serre chauffée au charbon et à la vapeur.
La récolte journalière est suffisante pour nourrir tout le village, ainsi que les clients de l’auberge et du restaurant des Thermes. Même lors de visites exceptionnelles comme celle d’aujourd’hui : rien de moins que l’Empereur Charlemagne et sa suite, qui seront logés aux Thermes pour quelques jours !
Les commis vendent aussi les légumes sur les marchés de Naborum, de Falkenberg et de Tenquin, malgré le froid hivernal. Un char fermé, mu à la vapeur, permet le transport des marchandises et des hommes au chaud, et roule aussi vite qu’une charrette. Néanmoins, il faut prévoir suffisamment de charbon et d’eau pour les trajets !

Dans la grande forge, près du portail ouest, une industrie de chaudières a vu le jour. Les jumeaux Nathan et Léo Mayer, 26 ans, sont allés à bonne école. Je leur ai enseigné toutes les techniques de constructions que j’ai expérimentées à Durandalem, à Laudrefang et à Falkenberg. Des techniques éprouvées, qui permettent la construction de chaudières de toutes tailles, de générateurs de vapeur grands et petits, et de compresseurs de gaz de frigidaire permettant la production du froid.
Un atelier contigu à la forge s’est construit, et le carnet de commande est bien rempli. La réputation des douches de Durandalem n'est plus à faire ! Les gens de Naborum, de Tenquin, de Laudrefang, de Falkenberg, et jusqu’à ceux de Pont-de-Sarre et de Gmunden, tous veulent des douches dans toutes leurs demeures !
Il y a quelque quinze ans, une expédition formée de Jacou, Chantal, Jérémoy, Michel Wald, des frères Stein et de moi-même, est allée jusqu’à Strateburgo. Cinq chariots remplis de matériaux fabriqués dans la grande forge, ou venant de Mousson, pour installer des douches au Blauersland, chez Maître Clément Sandre et sa communauté de nudistes. Nous avions une escorte de six hommes conduite par Dillon.
Plus proche, l’abbaye des Glandières a été rapidement entièrement équipée comme l’ancienne école, avec un sauna, un hammam, des douches pour chaque cellule de moine.
Une réserve d’eau a été construite dans l’enceinte de l’abbaye, avec un système de chauffage empêchant l’eau de geler.
Quant à Jérémoy Mayer, 52 ans, mon gendre, le forgeron du village, celui qui officie dans la forge, il construit des machines suivant les plans que je lui fournis encore.
Je suis maintenant un vieil homme de 71 ans. Mais je conçois et fabrique encore des objets pour mon plaisir. Une de mes réussites est le char couvert à mouvement autonome, qui fonctionne à la vapeur, et dont j'ai parlé un peu plus haut. Des pistons mus par la vapeur font tourner un axe monté entre les deux roues de l’avant, ce qui entraîne les roues, et par là même tout le char. Non seulement le char se déplace tout seul - je n’ai qu’à manœuvrer un guidon pour le faire tourner - mais en plus, le petit générateur de vapeur fournit la chaleur dans l’habitacle prévu pour quatre personnes.
Les frères Bauer, le Borgne et François, m’ont demandé de fabriquer un char plus costaud, pour tirer un soc lors des labours. Je m’y suis attelé, et la machine fonctionne parfaitement. Une chaudière fournissant la vapeur qui entraîne les roues est en remorque derrière le char. Ils en sont très contents !

La vapeur a aussi été mise à contribution pour chauffer l’église. Une pompe mue par la vapeur fait circuler de l’eau chaude dans des tuyaux traversant de grandes pièces de fonte, qui elles-mêmes rayonnent la chaleur dans l’église. L’abbé Charles Higgins, 30ans, en est ravi. Il peut ainsi officier nu, montrant ainsi l’image de Dieu à toutes ses ouailles aussi nues que lui. Même en hiver, quand il fait très froid, comme aujourd’hui !

Une autre utilisation de la vapeur, c’est le moulin. En hiver, quand l’eau est gelée, le moulin a besoin d’une autre énergie pour tourner. Des pistons autour de la roue l’actionnent en continu, la faisant tourner sans arrêt, permettant de moudre le grain toute l’année. Finis les stocks de farine qui se gâtent et qu’il faut jeter. En plus, il fait bon travailler nu dans le moulin. La chaudière réchauffe et chasse l’humidité, ce qui apporte une qualité supplémentaire à la farine.
Grégoire Muller, 43 ans, meunier, et Charles Muller, 28 ans, meunier, œuvrent pour Isabeau Muller, 52 ans, Boulanger et Annie Stock, 43 ans, pâtissière. Les époux Muller, P’tit Louis, 73 ans, et Bertha, 72 ans, coulent des jours heureux en compagnie de leurs enfants. Ils aiment regarder tourner la roue, nus, en se balançant sur des chaises à bascule, en rêvassant.

La vapeur sert aussi à l’automatisation de la menuiserie installée dans le chalet de feu Michel Wald.
Mikael Thiel, 32 ans, est devenu le bûcheron-menuisier-ébéniste de Durandalem. Il a construit, avec mon aide, des systèmes de découpe par gabarit, permettant des reproductions exactes de pièces de bois en tous genre.
Toujours avec mon aide, il a conçu une machine pour scier les arbres. Machine mue par la vapeur, et à déplacement autonome. Ce qui permet à Mikael de travailler seul, vite et bien ! Sa machine est capable de tirer les grumes et de les ramener à la scierie au chalet !
Deux ados de Durandalem, les jumeaux Jules et Julie Stock, 15 ans, sont les apprentis de Mikael. Ils bénéficient aussi de cours dispensés par les filles de Michel Wald, Marianne et Mariette, 53 ans, expertes en sculptures sur bois. Des cours auxquels assiste aussi Mikael !

À l’entrée du village, après les Garderie et Garderie II, les écuries d’Émile ont grandi aussi !
L’écurie des Thermes, qui permet aux voyageurs de poser leurs monture à l’abri, au chaud, à côté des Thermes, est gérée par Hantz Burg, 58 ans, palefrenier, Vivien Stock, 40 ans, palefrenier, et José Pferd, 25 ans, palefrenier.
Nestor Pferd, 52 ans, éleveur de chevaux, et Norbert Burg, 24 ans, constructeur charretier ont repris l’affaire d’Émile Pferd, qui de temps en temps leur donne un coup de main.
Des magnifiques poulains sont nés cet hiver. Ils nécessitent les plus grands soins, dans les écuries chauffées. Adèle Pferd, malgré ses 72 ans, s’en occupe on ne peut mieux.

La nouvelle église, construite sur l’emplacement de la chapelle, est spacieuse et bien chauffée, ainsi que je l'ai décrit plus haut. Il y fait bon vivre nu, et le nouveau curé, Charles Higgins, 30 ans, après un moment d’hésitation quant à la nudité dans le village et à l’église, a pris le pli. Il officie donc nu devant ses ouailles nues...
Il est assisté par Gertrude Beten, 81 ans, qui l’aide de son mieux.
Lors des offices, des enfants du village, filles et garçons, viennent servir la messe : Marguerite et Pétulla Martinet, 12 ans, Michael Hoste, 12 ans, Piotr Hahn, 13 ans, Christine et Christel Martinet, 14 ans, Jules et Julie Stock, 15 ans, se relaient pour servir, suivant les offices.
Un cimetière digne de ce nom a été construit il y a dix ans, derrière la maison de l’église, sur la route du chalet. La population tout entière, en particulier les gens âgés, est ravie de cette dernière demeure... tout en espérant bien sûr y emménager le plus tard possible !

Les métiers de bouche sont aussi représentés à Durandalem. Fabien Hune, 42 ans, fils de Clovis, 73 ans et de Clothilde, 72 ans, est notre volailler. Il a repris l’entreprise familiale. Quant à la boucherie et à l’abattoir, ils ont été repris par Georges Wilkinson, 22 ans, boucher, et Isabelle Spohr, 23 ans, vendeuse. L'ancien boucher Alvin Koch et Elvire son épouse reposent maintenant au cimetière de Durandalem...

Toutes les habitations bénéficient de l’eau courante, même durant le froid hivernal, grâce à un système que j’ai installé il y a maintenant trois décennies. Depuis les réserves d’eau, qui occupent toute la muraille nord, et jusqu’à l’évier ou la cuve de douche de chaque maison, l’eau est chauffée par des tuyaux où circule la vapeur générée par des chaudières installées tout le long desdits tuyaux.
Les techniciens chargés de l’entretien des chaudières et de leur approvisionnement sont Julien Stock, 41 ans, Alain Koch, 19 ans et Armand Bardot, 30 ans. La nuit, ce sont les gardes de nuit qui alimentent les chaudières, lesquelles marchent en feu continu.
connecté
contacter Moustapoil
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/05/2009
Messages : 105631
Arcachon Arcachon
Posté le : 14/01/2022 19H11
Bonsoir Roro. Tu passes prendre un Picon au Café ?
Je parie que oui...ange
non connecté
contacter lavoiron
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 07/03/2015
Messages : 693
Issoire Issoire
Posté le : 15/01/2022 18H54
Après cette introduction, tout prêt à lire la suite. Merci.
connecté
contacter ditsch
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/09/2008
Messages : 22176
Saint-Avold Saint-Avold
Posté le : 16/01/2022 18H25
Ca commence...

1. La venue de l’Empereur Charlemagne

Charlemagne vient d’être couronné Empereur du Saint-Empire Romain Germanique, par le pape Léon III le jour de Noël de l’an de grâce 800, il est le monarque absolu de toute l’Europe.

Jeudi 10 février 801

Ce matin donc, il gèle à pierre fendre sur l’Austrasie.
Des colonnes de fumées s’élèvent de toutes les maisons de Durandalem, mais aussi des tours de garde sur les remparts, et dans la colline nord, où le système de sauvegarde de l’eau courante est en fonction, la vapeur réchauffant les tuyaux qui alimentent en eau les habitations et les Thermes. Les techniciens communaux, Julien Stock, 41 ans, Armand Bardot, 30 ans et Alain Koch, 19 ans, veillent au bon fonctionnement des chaudières dans le village.

Aux Thermes, les chaudières ronflent. La température dans toute la bâtisse est très agréable, et toutes et tous œuvrent nus dans l’établissement.

C’est Dillon d’Ortega qui gère les gardes de Durandalem, et qui fait le "gens d’arme" quand il le faut dans le village. C’est lui qui décide des tours de garde, un rituel établi déjà quand il était capitaine des gardes du roi Charles. Le village est gardé jour et nuit, nul ne peut y pénétrer sans être vu. Six équipes de deux gardes aux portails est et ouest, et de trois gardes aux remparts nord et sud se relaient toutes les quatre heures. Les gardes ont commencé leur service sur le rempart est à 10 heures ce matin. Ils sont sur les tours.

Sur le mur, on peut lire : « Par édit du roi Charles, le village de Durandalem est nudiste. »

Un bon feu crépite dans l’âtre au coin de la tour. Gretel Wilkinson est à son poste de garde, nue, avec Stéphane Spohr.

Voilà qu'une colonne de soldats, de cavaliers et de chariots se présente au portail. Gretel fait coulisser la fenêtre de verre, se penche et leur crie : « Qui va là ? »
« Ouvrez, au nom de l’Empereur Charlemagne ! » répond le soldat en tête de la troupe.
Gretel revêt son gros manteau de fourrure, ses chausses, et descend ouvrir le grand portail, tandis que Stéphane, par télépathie, prévient Dillon de cette arrivée en nombre.

La troupe pénètre dans l’enceinte du village : une vingtaine de cavaliers, suivis de quatre chariots. Vingt gardes à cheval ferment la marche.

« Allez aux Thermes vous réchauffer, il y fait bon et vous pourrez prendre une bonne douche chaude, et y trouver du réconfort !" leur dit Gretel, bien emmitouflée dans son épais manteau." Notre bourgmestre, maître Jacou Artz vous accueillera là-bas ! Je l’ai prévenu de l’arrivée de l’Empereur. Les palefreniers vont s’occuper de vos montures, il y a des écuries chauffées à côté des Thermes ! »
Et à cet effet, elle prévient mentalement Hantz Burg et ses assistants Vivien Stock et José Pferd.

Dans les Thermes, c’est l’effervescence. Le branle-bas de combat est sonné, tout le personnel s’affaire pour accueillir la troupe et l’Empereur.

Dillon a mis en alerte tous les gardes disponibles, six sont en fonction sur les remparts, Bernard Spohr, 55 ans, Paul Frisch, 53 ans, et Johan Martinet, 30 ans, sur le rempart nord et Albert Fart, 54 ans, André Martinet, 52 ans, et Pierre Martinet, 32 ans, sur le rempart sud, Jacques Martin, 55 ans et Paul Spohr, 53 ans, au portail ouest, Gretel Wilkinson, 56 ans, et Stéphane Spohr, 54 ans, au portail est.

Jacou se tient debout devant la porte des Thermes, nu sous un gros manteau et des chausses hautes, accompagné par les nouveaux vigiles Michel Hoste, 32 ans, et Amandine Bardot, 30 ans, tout aussi nus et emmitouflés. Il faut dire qu’à l’intérieur, il y fait si bon que tout le monde est nu.

Il a convoqué Gabriel Holz, le garde champêtre.
« Tu vas annoncer à tout le village la venue dans nos murs de Charlemagne, Empereur du Saint Empire Romain Germanique. »
Bien habillé, Gabriel va de maison en maison, prévient les concierges des immeubles, passe par l’auberge…

Charles arrive dans un chariot, il descend devant les Thermes, flanqué de quatre soldats de sa garde rapprochée, épée à la main, qui s’interposent entre lui et Jacou.

« Bienvenue à Durandalem ! dit Jacou. Vous pouvez ranger vos armes. Ici, l’Empereur est en sécurité, et vous aussi ! »
À ces paroles rassurantes, les gardes s’écartent et rangent leurs épées dans leurs fourreaux.

Jacou ouvre la porte. Charles pénètre dans les thermes, suivi de près par sa garde rapprochée. Aussitôt il ressent cette chaleur bienfaitrice qui le pénètre. Jacou lui propose de prendre une douche bien chaude afin de réchauffer ses os transis de froid par ce long voyage hiémal.

Hantz Burg et ses assistants prennent en charge les chevaux et les chariots pour les mener à l’écurie.
« N’ayez aucune crainte, vos montures seront soignées et choyées le temps de votre séjour ! affirme Hantz qui déjà les emmène vers les écuries. »

L’Empereur sourit. Il reconnaît Hantz, le géant qui l’avait impressionné, mais surtout Jacou, le bourgmestre qui jadis l’avait accueilli et lui avait fourni la meilleure garde qu’il ait jamais eue !

Il dit à Jacou que lui et ses hommes vont profiter de son hospitalité quelques jours pour se reposer, avant de marcher sur Aix.

Brigitte Bardot, 52 ans, et Martine Bardot, 50 ans, les agents de service des Thermes depuis le début, sont nues. Elles s’occupent de Son Altesse impériale, tandis que Nina Stock, 62 ans, et Paulette Stock, 61 ans, ainsi qu’Etienne Lombard, 53 ans, tout aussi nus, s’occupent des quatre gardes.

Brigitte et Martine déshabillent Charles, l’emmènent sous la douche, et le frottent énergiquement. Il grogne de plaisir sous la douche chaude qui lui tombe dessus, et quand elles s’affairent sur le bas du ventre, elles se rendent vite compte que Charles, du haut de ses cinquante-huit ans, n’a rien perdu de sa virilité. Cette virilité dont leur ont tant parlé Juliette Stone, 49 ans, et Émilie Stone, 48 ans, qui étaient les "anges" du roi lors de sa venue il y a trente-trois ans...
Charles demande d'ailleurs lui-même à Brigitte s’il pourrait compter sur ses chers anges pour un nouveau moment de plaisir... Il en a gardé un si bon souvenir !
Brigitte lui dit qu’elle va les faire mander. Elle les appelle télépathiquement et leur expose la requête de Charles.

Peu de temps après, les deux femmes sont là. Elles sont toujours buandières aux Thermes et n’ont qu’un étage à descendre. Et puis, faire l’amour à un Empereur, cela ne se refuse pas !

Charles, sortant de la douche, séché par les bons soins de Brigitte et Martine Bardot, voit arriver ses deux anges, nues et souriantes. Elles ont bien grandi ! Ce sont maintenant des femmes matures, et Charles remarque bien évidemment leurs rondeurs appétissantes !
Elles s’empressent de l’amener dans la suite royale, rebaptisée pour l’occasion la suite impériale.

Les quatre soldats de sa garde rapprochée sortent aussi des douches, et accompagnent l’Empereur et les filles jusque devant la suite, occupant la salle de garde attenante.

Là, ils attendent que son Altesse Impériale ressorte.
Message edité le 16/01/2022 18H31
non connecté
contacter lavoiron
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 07/03/2015
Messages : 693
Issoire Issoire
Posté le : 20/01/2022 14H10
Ouhlala déjà quatre jours depuis la dernière parution, qui de l’auteur ou du correcteur ralentit l’édition du prochain chapitre.angeangecrayoncrayondroitedroite
connecté
contacter Moustapoil
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 15/05/2009
Messages : 105631
Arcachon Arcachon
Posté le : 20/01/2022 14H27
C'est le correcteur, mea culpa...rougi
Bon, je corrige au plus vite une nouvelle tranche de vie !
non connecté
contacter david66
fermer
Pour pouvoir contacter ce membre, vous devez être connecté

connectez-vous ou inscrivez vous
Inscrit le : 17/05/2015
Messages : 683
Banyuls-sur-Mer Banyuls-sur-Mer
Posté le : 20/01/2022 17H17
J'attends avec impatience cher Moustapoil !clin d'oeil
< 123456
Dernière réponse de david66Répondre